LE LANGAGE DU CORPS

LES CELLULES

Nos appartements sont tout petits
Mais suffisants pour y caser nos laboratoires,
Nos usines électrochimiques.

On y met des plantes,
Ouvre les fenêtres
Et y laisse entrer un peu de lumière.

Quand elles ont mangé le CO2,
On respire
Et on range le sucre dans le placard.

On viendra le rechercher plus tard
En re-pompant l’oxygène,
Sans oublier d’arroser les plantes en partant.


Expressions corporelles - Cellules

Hormis les "petites cellules grises" du détective belge Hercule Poirot d'Agatha Christie, il n'y a pratiquement pas d'expression littéraire à base de cellules

Du côté scientifique :
Photosynthèse : les cellules végétales comme celles des plantes par exemple transforment grâce à la chlorophylle (le "vert" des plantes) l'énergie des particules de lumière (les "photons") en glucose c'est-à-dire en genre de sucre , une forme d'énergie (chimique) stockable et ingérable par les animaux. Ces derniers en effet ne savent pas utiliser directement l'énergie solaire : ce sont les aliments qui sont leur combustible, la source de l'énergie dépensée par le corps. Lors de la photosynthèse, les plantes utilisent de l'eau (pluie ou arrosage) et du CO2 qui se trouve dans l'air. Elles rejettent de l'oxygène.
Cycle de Krebs : les cellules animales font en gros l'opération inverse à travers la respiration, en formant, à partir de l'oxygène de l'air et du glucose ingéré (auparavant synthétisé par les végétaux), de l'eau, du gaz carbonique (rejeté dans l'air) et des molécules énergétiques directement utilisables par les cellules, stockées dans les cellules mêmes, puis en graisse pour les surplus. Les plantes "respirent" aussi, mais les animaux ne font pas de photosynthèse.

L'équilibre des deux cycles est un des miracles de la Nature, quelque peu chahuté désormais par l'activité humaine.